Partenaire ESI2A

floquet monopole

Leader en innovation automobile

Floquet Monopole

Leader  constructeur automobile

Floquet monopole La première entreprise de l'écosystème automobile dans la région Fès-Meknès entend partager son expérience. Située dans la ZI de Sidi Brahim, à Fès, la société s'est lancée dans le créneau des pistons et chemises pour moteurs de voiture en 1982. Actuellement, la firme produit des pièces de première monte, grâce à une technologie de pointe. Ses principaux clients sont Renault et PSA, avec qui elle réalise un chiffre d'affaires de plus de 300 millions de DH.

un leader d'exception

usine aux normes européennes

Mohamed Laraqui, PDG de Floquet Monopole, recevait, hier, Marc Nassif, DG du groupe Renault Maroc, dans son usine à Fès. C'est ici que plus de 1,6 million de pièces de première monte pour des véhicules Renault, ont été produites en 2018 (Ph. YSA) 


Mohamed Laraqui, PDG de Floquet Monopole, recevait, hier, Marc Nassif, DG du groupe Renault Maroc, dans son usine à Fès. C'est ici que plus de 1,6 million de pièces de première monte pour des véhicules Renault, ont été produites en 2018 (Ph. YSA) 
FLOQUET Monopole (FM) veut sortir de l'ombre. La première entreprise de l'écosystème automobile dans la région Fès-Meknès entend partager son expérience. Située dans la ZI de Sidi Brahim, à Fès, la société s'est lancée dans le créneau des pistons et chemises pour moteurs de voiture en 1982. Actuellement, la firme produit des pièces de première monte, grâce à une technologie de pointe. Ses principaux clients sont Renault et PSA, avec qui elle réalise un chiffre d'affaires de plus de 300 millions de DH. Décryptage.
Une unité industrielle aux normes européennes
Ce 3 juillet 2019, Mohamed Laraqui recevait dans son unité de Fès, Marc Nassif, PDG de Renault Maroc. Ce dernier s'est déplacé, en compagnie de Laurent Diot, DG Renault Commerce Maroc, pour l'inauguration du nouveau showroom de Renault-Dacia, installé sur la route de Meknès. A l'usine FM, Laraqui lui présente ses équipes (3X8), ses machines 3D, ses laboratoires, ainsi que son plan d'extension. L'entreprise qu'il dirige emploie plus de 250 ouvriers (des ingénieurs, des agents de maîtrise, des opérateurs qualifiés… avec un plan de formation). Ici, on parle surtout de productivité industrielle, intéressement des salariés et rentabilité de l'entreprise. Equipée de la technologie allemande, l'entreprise est dotée de plusieurs chaînes robotisées. Leurs productions alimentent les usines de Renault-Tanger, la Somaca -Casablanca, et PSA de Kénitra. En fait, entre 25 et 30 semi-remorques assurent des livraisons hebdomadaires vers les trois sites de construction de véhicules au Maroc, en plus de la production orientée vers l'export. A ce titre, Laraqui affirme qu'il supporte les surcoûts logistiques en attendant la mise en œuvre des décrets d'application des lois relatives à l'appui des industries exportatrices situées loin des ports. «Nous sommes là pour investir dans notre région, encourager l'emploi et créer de la richesse loin de l'axe CasablancaRabat,Tanger en passant par Kénitra, que l'on considère saturé et à haut risque social. Car la concentration d'industries et de masse salariale dans une zone déterminée pourrait présenter un danger monstre en cas du moindre déséquilibre», estime Laraqui.
Diversification, alliance, capital… en priorité
En 2012, FM décide de diversifier son activité. «Nous avons anticipé l'arrivée de Renault, PSA, et d'un troisième constructeur en cours, en amorçant un nouveau virage…En plus des pistons et chemises pour moteur thermique, nous fabriquons désormais des disques de frein et des moyeux de tambour aussi», dit Laraqui. Depuis 2016, le groupe a investi quelque 150 millions de DH. Aujourd'hui, les travaux d'extension de l'usine de Sidi Brahim sont en cours et une autre unité est à prévoir d'ici peu.
Floquet Monopole a livré 1.608.000 pièces de première monte pour les 402.000 voitures sorties en 2018 des usines de Renault Maroc. L'usine de PSA à Kénitra est alimentée par FM pour une pièce beaucoup plus complexe. Il s'agit du servo-frein qui est l'étrier du frein. Cette pièce compte une douzaine de composantes, dont des plaquettes, des pistons et des ressorts. Grâce à une alliance signée avec la multinationale Hitachi, l'assemblage du frein de disque est réalisé par FM à Fès. «Nous sommes les seuls à pouvoir assurer la réalisation de cette pièce, de premier niveau de qualité et de sécurité automobile au Maroc et dans la région Mena», indique le PDG de FM. Ce dernier ne nie pas sa volonté de devenir encore plus grand en misant sur le secteur automobile et en travaillant avec d'autres constructeurs allemands, américains, et japonais (en plus des groupes PSA et Renault). «Ce qui nécessitera des capitaux que nous chercherons auprès des fonds d'investissements, tout en gardant notre notoriété et notre liberté de gestion», conclut Laraqui.
Fabriquer des pièces maîtresses pour moteur
FM a démarré son activité en 1982 en misant 35 millions de DH dans son usine qui s'appelait à l'époque «Fonderie du Nord». Ses fondateurs (les familles Laraqui et Tazi, étaient connues plutôt dans l'agriculture, les transports, et l'entrepreneuriat) se lançaient ainsi dans un domaine «très technologique et trop risqué». Au début, l'entreprise fabriquait des pistons sous licence «Floquet Monopole». La marque appartenait à une multinationale américaine appelée «Dana». Cette dernière était leader des équipementiers mondiaux et alimentait les chaînes de montage de plusieurs constructeurs automobiles dans le monde. Ses filières françaises fabriquaient des pièces maîtresses pour moteurs (pistons, chemises, segmentations, soupapes, etc). FM s'est ainsi inspirée de l'expertise française avant de reprendre la marque Floquet Monopole et alimenter, dans un premier temps, le marché des pièces de rechange. Son actuel PDG, Mohamed Laraqui, a repris l'affaire en 1991. Ce dernier s'est fixé le défi de transformer l'image et l'esprit de l'entreprise, et développer la culture automobile. Sa première action était d'opter pour des compétences techniques de pointe. Il rachète la marque et devient Floquet Monopole Industrie de Précision. Dès lors, il va démarcher les grands constructeurs, leur proposer des solutions techniques, et les convaincre. Il décroche ensuite un premier contrat avec PSA, et lui fournit des pièces de première monte (de rang 1). Il en est de même pour tous les modèles fabriqués par Renault -Tanger et Somaca, pour qui FM livre 8 à 9 références de pièces. Son contrat avec le premier constructeur français s'étale jusqu'en 2025. D'ici là, l'entreprise reste pionnière dans son créneau au Maroc et dans tout le continent africain.
Certifications
Floquet Monopole est certifiée ISO 9002 depuis 1997. Elle compte à son actif la certification qualité et processus ISO TS (2006) et IATF en 2018, puis de multiples reconnaissances. La dernière en date est celle décrochée le 3 juin 2019. Il s'agit du trophée du groupe Renault pour la «qualité et satisfaction client à l'échelle mondiale». Auparavant, le 16 avril 2019, l'entreprise avait été primée comme «meilleur fournisseur, qualité, et performance par le groupe Renault». 

© 2019by ESI2A . All rights reserved.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now