Recherche

Éléments indissociables du socle « formation » composant notre triptyque (Formation, Recherche et Transfert Industriel), ils seront déclinés en termes de partenariat entre établissements d’enseignement supérieur, institutionnels et industriels des filières automobiles et aéronautiques. Outre le développement des activités de l’Ecole attendu de ce partenariat (projets, stages, R&D…), de réelles opportunités d’échange, aux niveaux national et international, pourraient ainsi être créées en faveur des étudiants, notamment, et mener à l’extension de l’offre pédagogique de l’établissement, préparant le mieux possible le passage des étudiants vers une vie professionnelle attractive. Sur le plan thématique « mécatronique », notre démarche s’appuie principalement sur notre volonté de répondre au mieux aux problématiques des filières automobiles et aéronautiques.

Missions de la Recherche à l’ESI2A


- Réaliser des actions de recherche partenariat sous forme de programmes, contrats et thèses.
- Développer des solutions à caractère industriel.
- Fournir assistance technique, veille technologique et normative.
- Former les Ingénieurs.
- Faciliter l’accès des PME/PMI à des projets de recherche.
- Participer au maintien de l’expertise des enseignants-chercheurs de l’ESI2A​.​

- Participer à la formation par la recherche des futurs diplômés dans le cadre de stages de Masters Recherche et de thèses dans le cadre des écoles doctorales auxquelles participera l’ESI2A.

​- Participer à la pédagogie par projet de l’école en fournissant des thèmes à caractère industriel.

S’agissant des activités de recherche, nous proposons en adéquation avec les thématiques de l’Ecole, d’autres approches de contrôle/commande et de diagnostic ; en particulier, la commande tolérante aux fautes. Cette approche nous paraît nécessaire puisqu’elle intègre la notion de fiabilité et de disponibilité de l’instrumentation, indispensable au contrôle/commande des systèmes mécatroniques.
Le positionnement interdisciplinaire de l'ESI2A permettra d'emblée de traiter ces situations en s'attachant aux modes d'échanges qui se produisent entre l'homme et le système et de privilégier les aspects dynamiques et interactifs, c'est-à-dire les modes de fonctionnement effectifs plutôt que les prescriptions. Dans un premier temps, ce projet de recherche s'attachera à l'étude des facteurs de risque, mais peut à terme déboucher sur des considérations d'ergonomie des systèmes. Les différents facteurs pris en compte seront :
-  Facteurs matériels : défauts fonctionnels, actionneurs, capteurs…
-  Facteurs humains : les fonctions et processus cognitifs (attention, modes de prélèvement et d'évaluation des informations, évaluation et prise de décision), gestion cognitive de situations particulières (surcharge informationnelle), affichages rapides, fatigue, stress, émotion…
- Les stratégies de gestion des interfaces Hommes/Systèmes (aspects dynamiques, interactifs et évolutifs), évaluation et perception des risques.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now